TESSÆ : Pourquoi « Sérendipité » est-il tout à fait exemplaire ?

tessæ release album sérendipité

Un premier album pour la jeune prodige qui fédère au-delà même de la musique !


• Le projet tant attendu enfin disponible ! ⇒ Aisément teasé sur les plateformes sociales depuis quelques semaines maintenant, « Sérendipité » est enfin accessible dans son intégralité depuis ce vendredi 13 mai aussi bien sur les services de streaming que dans les bacs. En préambule anticipé au gré du sensible « sans rancune » puis le bouleversant « imposteur » dévoilé par surprise, ce premier album de TESSÆ, riche de quinze pistes toutes aussi intenses et réussies les unes que les autres, s’inscrit véritablement comme un chef-d’œuvre transgénérationnel marquant, poignant, ludique et didactique à notre sens.

En effet, « Sérendipité » sonne en nous comme le cri du cœur de toute une jeunesse. Celle qui doute, qui a mal, qui ne sait comment facilement trouver les mots justes pour exprimer son mal-être, et qui a essentiellement besoin de se faire entendre de surcroît. Alors, TESSÆ opère ici en porte-parole pour ces voix qui peinent à résonner. De fait, elle invite, à l’aide de ce disque agréablement fourni et mature à souhait, au regain d’espoir, de confiance en soi, d’amour propre et d’équilibre tout en se basant sur ses expériences de vie.



La jeune prodige jongle habilement avec ses questionnements intensifs, ses prises de recul quant à son passé mais aussi ce que lui réserve l’avenir. Ce en s’imposant néanmoins de plus belle dans l’instant présent. Car elle l’a bien compris, c’est sur le moment que tout se joue. Y trouver les solutions à ses problèmes peuvent changer la donne à coups sûrs. La résilience devient donc un trait de caractère on ne peut plus palpable sur « Sérendipité ». TESSÆ profite ainsi de ce long format pour relativiser, accepter ses tourments et les dompter, mais également en faire selon nous un mémo, marquer au fer rouge un premier bilan, avant d’écrire une nouvelle page de son histoire.

À juste titre, de manière tout à fait humaine et concernée, l’opus installe un confort omniprésent, la confiance entre son interprète et son auditoire qui saura sans nul doute se retrouver dans les propos mis en exergue tout au long du projet. Car au-delà de relater son expérience, la jeune femme ouvre son cœur et sait toucher avec justesse et délicatesse les sensibilités pour que chacun et chacune puisse trouver en l’essence de l’album sa thérapie, la mener à son propre rythme puis répondre à ses incertitudes.

Ces points d’accroche vont guider, prendre par la main, celui ou celle qui recevra le message et s’y reconnaîtra. Ceci avec pour seul maître mot d’ordre la gratitude. En effet, TESSÆ jouit de cette chance qui lui a été donnée, par ses fans, de pouvoir faire de la musique son métier mais avant tout son exutoire. « Sérendipité » permet à son autrice certes d’aller de l’avant et d’entrevoir la lumière, mais surtout de parler avec sincérité à toutes et tous, de rendre au centuple (si ce n’est plus) ce qui lui aura été offert, encore plus reconnaissante que jamais. Quiconque prêtera une oreille attentive à ces quinze nouvelles chansons ne s’en verra que plus apaisé(e) par la suite, soulagée, bien moins seul(e) et entrera à son tour dans un processus de guérison au sein-même d’une communauté grandissante qui cherche à son tour de quoi rayonner à sa juste valeur.



Une production riche et à la pointe de la perfection ! ⇒ En introduction de cet article, nous vous parlions d’un disque transgénérationnel. Ce point précis, nous l’expliquons par le fait que TESSÆ a ce souci bien aiguiser de libérer et faciliter la communication. Avec « Sérendipité », elle s’adresse aussi bien à ses pairs qu’à leurs parents, grands-parents… par le prisme de la musique qui puise son incroyable essence dans un éclectisme au sens le plus large du terme. Travaillé de concert avec ses acolytes de longue date Sofian El GharrafiPrinzly et Klefman, tous rejoints cette fois-ci par BloodyCosmoFaye, Paco Del Rosso ainsi que Oldy et Quentin Mosimann exceptionnellement en renfort, le disque regorge d’influences qui auront marqué les esprits du plus grand nombre.

Entre rock, EDM, hip-hop, soul, ballades pop, TESSÆ casse les codes traditionnels et redistribue les cartes. Il fallait que « Sérendipité » soit le plus complet possible, et c’est ainsi qu’elle oscille avec brio au gré de sonorités tout à fait contemporaines d’un côté, bien plus rétro de l’autre. De plus, sa voix a nettement gagné en intensité depuis sa mixtape « Saisons » parue en début d’année 2021, et lui aura permis d’apporter davantage de texture, de relief, à son interprétation. Émouvante et sensible parfois, lumineuse et enjouée à d’autres endroits, sa tessiture vocale rend compte d’une maîtrise profondément unique, percutante et perçante. Idéal pour fédérer comme il se doit tous âges, et offrir une caisse de résonnance aussi libératrice que bienveillante et bienfaisante.

Vous l’aurez compris, TESSÆ signe ici, avec « Sérendipité », un sans faute indéniable, délicatement humain et profondément bouleversant, l’un des albums de l’année, mais pas que ! Il y a fort à parier que ce premier essai tout à fait concluant et extraordinaire traversera les époques sans faiblir, sans prendre une ride. Bravo Tessa, et bravo à toutes celles et ceux qui auront permis à ce chef-d’œuvre honnête et transcendant de voir le jour !


One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

LES DERNIÈRES INTERVIEWS