Ashnikko : La popstar dévoile deux nouveaux singles !

ashnikko panic attacks in paradise maggots single

Découvrez un diptyque inédit autour de la célébrité !


• Un voyage contrasté ! ⇒ Après le succès de sa dernière mixtape en lice, parue en début d’année, « DEMIDEVIL », notamment emmenée par le hit « Slumber Party »Ashnikko remet le couvert, et plutôt deux fois qu’une ! En effet, depuis quelques heures maintenant sont disponibles deux nouveaux inédits qui ont vu le jour simultanément confie l’intéressée au détour d’un communiqué de presse. « « Panic Attacks In Paradise » et « Maggots » ont toutes les deux été écrites quand j’habitais dans un endroit insalubre » raconte la jeune femme. Au gré de celles-ci, elle explore tout d’abord l’idée que nul ne peut souffrir lorsqu’il s’agit de vivre pleinement ses rêves, tandis que dans un deuxième temps, il est question de laisser exploser sa rage pour se protéger et refuser la défaite quoiqu’il arrive.



« Panic Attacks In Paradise » ⇒ Pour Ashnikko, ce premier single, mis en images à l’occasion, reflète une période d’ennui profond. Si elle confesse avoir été en pleine santé lors de la conception du morceau, et que sa carrière se déroulait au mieux, un idéal l’avait vite rattrapée. « J’étais dans un « paradis » métaphorique. Mais ma chimie cérébrale avait d’autres projets. J’étais un insupportable gâchis, trop obsédée par ma propre souffrance. Je la laissais me conduire comme un chien enragé, prêt à mordre quiconque entrait en contact avec moi » raconte l’artiste.



• « Maggots » ⇒ En deuxième partie de ce diptyque, comme mentionné ci-dessus dans notre article, il est question ici pour la demoiselle d’expulser sa rage. Ashnikko déclare que ce morceau est comme mettre en place « un bouclier électrique protecteur autour [d’elle] et [qu’elle] défie quiconque d’essayer de le traverser ». Selon l’interprète de « Deal With It », il lui est préférable de privilégier une part de méchanceté, ce qui est bien plus facile à gérer pour elle, pour se protéger, se conduire parfois comme « une garce enragée plutôt que de laisser les gens profiter de [sa] gentillesse ».


Listen on Apple Music

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *