Grand Corps Malade et Kimberose nous offrent “Nos plus belles années”

Grand Corps Malade et Kimberose dévoilent le clip du nostalgique “Nos plus belles années”


Réédition imminente !  Après avoir raflé la mise grâce à un album porté par des singles aussi réussis que lourds de sens, dont Mais je t’aime aux côtés de Camille Lellouche, l’ode aux femmes Mesdames ou encore “Pendant 24h” en duo avec Suzane, Grand Corps Malade fait durer le plaisir en offrant à son public une toute nouvelle version de cet opus si riche. Le 10 septembre, “Mesdames” sera en effet disponible avec pas moins de 4 titres inédits, dont 3 nouveaux duos !

Aux invitées prestigieuses de l’édition originale – dont Louane, Laura Smet et Véronique Sanson – s’ajoutent ainsi Melody Gardot, Leïla Bekhti et Kimberose. Tandis qu’elle sortait “Out” – son premier album en solo – en janvier, cette dernière rejoint en effet le roi du slam sur le titre “Nos plus belles années”. Un morceau qui vous touchera sans nul doute en plein cœur ! Après “Des gens beaux”, dont le clip est sorti en juillet, il s’agit là du deuxième extrait exclusif de la réédition attendue dans quelques jours.

Une fois n’est pas coutume, nous retrouvons le talentueux Mosimann à la production du duo. Et tandis que le slam percutant de Grand Corps Malade se marie parfaitement avec la finesse des influences soul et jazz de Kimberose, la mélancolie et la nostalgie se mêlent au désir de vivre l’instant présent. Un dilemme universel face auquel vous serez bien vite rassurés en visionnant les images pleines d’amour qui viennent illustrer ce discours.

Signé Mehdi Idir dit Minos, le clip prouve quant à lui une nouvelle fois l’efficacité de la collaboration entre l’artiste et le réalisateur. Grand Corps Malade avait effectivement déjà travaillé à ses côtés pour des projets musicaux (“Pas essentiel“) mais aussi pour des projets cinématographiques (Patients, La Vie Scolaire). Au fil de la chanson, nous assistons alors à deux chemins de vies qui se croisent et témoignent de l’aspect imprévisible de nos parcours respectifs, tout en invitant à ne pas laisser notre passé déterminer notre avenir. Et si nos souvenirs venaient simplement l’embellir ?

Un visuel à la hauteur du morceau que nous avons d’ailleurs pu apprécier en live pour la première fois lors du NRJ Music Tour qui se déroulait hier soir à La Défense Arena. De quoi nous rendre encore plus impatients de suivre Grand Corps Malade en tournée !


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *