Machine Gun Kelly contre ses démons dans « 5:3666 » !

MGK fait le bilan sur ce qui le mène à mal !


Une sombre introspection ! ⇒ Ce n’est pas la première fois de sa carrière que Machine Gun Kelly tient des propos de cette envergure. Sur son nouveau disque « Hotel Diablo », disponible depuis fin août, le rappeur de Cleveland réitère en effet. De nouveau, à l’aide de « 5:3666 », ce dernier propose une personnification féminine de ses démons. Parmi ceux-ci, nous comptons son addiction à la cocaïne ou encore le fait que sa famille profite de son statut actuel de pointure de l’industrie musicale internationale. Quand le succès et l’usage de drogue ne font pas bon ménage, en d’autres termes, et conduisent MGK à conscientiser une déchéance certaine.

S’associant à Phem pour ce faire, Machine Gun Kelly explique que ce remue méninges le maintiennent bien trop anormalement éveillé. Par conséquent, il lutte pour trouver un sommeil de plus en plus rare, et évoque un malêtre palpable, tandis qu’il n’arrive pas à modifier le cours des choses. À l’aise avec la vie qu’il entreprend, il ne lui reste donc plus que ces soucis à régler vraisemblablement.

Pour la mise en images, l’interprète de « I Think I’m OKAY » mise sur le visuellement troublant. Effectivement, les hallucinations sont au rendez-vous, dans une nuit aux apparences paradoxalement sobres. MGK transpose donc ici l’idée d’une spirale infernale vers l’autodestruction, la descente aux enfers. Sans plus attendre, découvrez « 5:3666 » en images ci-dessous !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *