Clay & Friends s’animent le temps de « Que Onda » !

clay & friends clip que onda

Direction Montréal à la découverte d’un groupe à la bonne humeur contagieuse !


• Mais qui sont-ils ? ⇒ L’histoire commence véritablement en 2017 tandis que Clay & Friends dévoilent au grand public leur tout premier album « Conformopolis ». S’ensuit deux ans plus tard un EP totalement interprété en anglais, « La Musica Popular De Verdun », qui aura su séduire bon nombre d’adeptes en cumulant pas moins de quatorze millions d’écoutes à travers le monde. Finalement, avant la pandémie, le groupe propose le francophone « Grouillades » à l’aube de 2020. Chaque parution est un succès, si bien que depuis ses débuts, la fine équipe a pu compter sur plus de 1300 foules, entre le Canada et l’Europe, pour vibrer au rythme de leur son si original, empruntant les codes les plus bruts du hip-hop, de la soul et du R&B, à l’instar des génies d’Omnikrom dans la seconde moitié des années 2000.

À présent, il est temps pour Clay & Friends d’écrire un nouveau chapitre de leur histoire, qui se soldera prochainement par l’arrivée d’un deuxième volume de la série « La Musica Popular De Verdun ». D’ici là, pour nous faire patienter, le crew délivre depuis quelques jours maintenant un deuxième avant-goût de l’opus, intitulé « Que Onda », à découvrir au gré de son clip animé sans plus attendre ci-dessous !



• Les dessous du nouveau single ! ⇒ La naissance du titre puise son essence dans un événement tout à fait inattendu, que Clay a pris soin de conter au travers d’un communiqué de presse. Il y a quelques semaines, l’artiste se trouvait « sur un petit bateau de pêche », confie-t-il, peu après avoir bouclé l’enregistrement d’une première maquette du morceau « Que Onda ». Patiemment en train d’attendre une belle prise, il se souvient qu’un « marlin bleu décida de tirer plus fort que d’habitude sur la ligne et envoya [son] iPhone 6 prendre son dernier bain ».

Accompagné de son ami Poolboy, ce dernier était en marge du drame qui venait de se produire, puisque focalisé sur sa belle prise. « Il venait d’attraper notre souper en me répétant la seule phrase qu’il savait dire en espagnol : « Que onda, que onda, que onda ? » » poursuit Clay. Bon, malgré ce fâcheux désagrément, l’artiste aura réussi à trouver un refrain à sa composition, de quoi terminer finalement sur une bonne note cette petite partie de pêche !


Listen on Apple Music

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *