Tiphene : Une « Princess » pas comme les autres à suivre !

tiphene clip princess

La jeune artiste originaire de Tarbes propose un premier single résonnant et de circonstance !


• « I’m a princess of 2022 ! » ⇒ Certes, il faut savoir vivre avec son époque, c’est bien connu. Mais rien n’interdit parfois de s’octroyer un petit voyage dans le temps au gré de la nostalgie notamment. Bien au contraire, c’est même plutôt conseillé ! En tout cas, Tiphene l’a bien compris ! Si bien que la jeune prodige de Tarbes contemple les générations quelles qu’elles soient et les rassemble à merveille au détour de sa musique. En témoigne son tout premier single paru il y a quelques semaines, indéniable coup de cœur au sein de la rédaction, baptisé « Princess » à découvrir en images sans tarder ci-dessous.

Mais avant de vous lancer dans la lecture de cette petite pépite, permettez-nous de vous planter le décor. Tiphene nous sert, avec cette première pierre à l’édifice, une chaleureuse et contagieuse bouffée de bonne humeur, de lâcher prise et d’humour. Le tout sur une pop festive, riche en influences, oscillant entre les univers que l’on pourrait volontiers comparer à ceux de JainMake The Girl Dance ou encore Icona Pop pour ne citer qu’eux.

Pour ce qui est du contexte, l’intéressée a choisi d’appuyer sur les contrastes. Et elle le fait avec un second degré ainsi qu’une prise de recul implacables ! En effet, il est ici question d’être en phase avec sa génération, comme suggéré plus haut dans cet article. Ce tout en prenant soin de chérir le bon vieux temps. Un état d’esprit qui se répand de plus en plus de nos jours ! D’autant plus à l’heure où l’industrie du disque pioche grandement ses références dans un incommensurable catalogue fourni une quarantaine d’années plus tôt.

Comme animée par le mal d’une époque finalement, Tiphene préfère s’en remettre aux petits plaisirs véritables de la vie. Ceux auxquels l’on s’adonnait avant d’être submergés par la technologie et la surconsommation. Car c’est bien au gré de ces petits plaisirs tout bêtes que la bigourdane peut rêver d’un monde meilleur. Loin des addictions, de la haine, de l’intolérance, de la peur, de l’anxiété. La « Princess » de 2022 aspire, vous l’aurez compris, à une meilleure qualité de vie pour la suite. Alors mieux vaut déconnecter et se recentrer sur l’essentiel pour y parvenir !

D’ailleurs, la mise en images traduit à merveille ce propos, car décalé à souhait. La jeune femme prend tout bonnement le large, quitte la ville – en l’occurrence Paris ici – au profit du répit de la campagne. Pour ce faire, elle peut compter sur une bande de motards fort aimable afin de lui permettre de s’évader quelque temps. Regardez !



Listen on Apple Music

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

LES DERNIÈRES INTERVIEWS