Stromae clippe le délicat « Fils De Joie », dédié aux travailleuses du sexe !

stromae clip fils de joie multitude

Depuis un pays tout à fait imaginaire, Stromae, président de celui-ci, encadre des funérailles nationales !


• « J’suis un fils de pute comme ils disent … » ⇒ Après un premier weekend d’exploitation, traduit d’ailleurs par un accueil dithyrambique, « Multitude », le troisième et nouvel album du prodige Stromae continue de se dévoiler en images. Effectivement, l’opus, déjà écoulé à près de 54 000 copies à l’heure où nous écrivons ces lignes, concentre désormais son attention sur le délicat « Fils De Joie », au cœur duquel Paul Van Haver, de son vrai nom, y explore le sujet de la prostitution. Un titre sensible, qui lui aura été inspiré dans un premier temps grâce à son épouse Coralie Barbier, fidèle téléspectatrice de l’émission de Faustine BollaertÇa Commence Aujourd’hui. Le chanteur s’en amuse et confie s’être lié de passion à son tour pour le programme.

Puis vient ce numéro du rendez-vous quotidien diffusé sur France 2, dédié aux enfants des travailleuses du sexe. « Ça m’avait assez frappé, parce que je découvrais un monde que je ne connaissais pas du tout » confie Stromae au détour d’une capsule track by track publiée sur ses réseaux. « Un enfant qui vient dire qu’un client de sa mère vient lui dire : ‘ah bah tiens hier je me suis tapé ta mère’. Enfin des phrases complètement déplacées qu’on ne comprend pas du tout. Pourquoi est-ce qu’il se permet de dire des choses comme ça à un enfant ? Même si sa mère est une prostituée, je veux dire, je ne vois pas le rapport ! »



De fait, interpellé par ce témoignage poignant, le jeune homme décide de rendre hommage aux travailleuses du sexe. Mais Stromae ne se mettra pas à la place de celles-ci. Au contraire, pour éveiller les consciences, il va endosser respectivement plusieurs casquettes. Tout d’abord, il y a celle de l’enfant, qui vient donner de la voix à trois reprises au gré des refrains, admiratif et contemplatif de son héroïne de mère Pour le premier couplet, l’artiste laisse place au client en manque souffrant de solitude et ayant besoin par conséquent d’un peu d’affection. Puis vient la prise de parole du maquereau, crédule et qui se dédouane du malheur qu’il entretient tant ses raisons lui paraissent quelque part humanistes, solidaires et bienveillantes. Finalement, c’est le policier qui intervient sur le dernier temps du morceau, insensible à la misère, dédaigneux au possible et hâtif dans ses jugements.

Côté mise en images, assurée les 21 et 22 janvier 2022, Stromae a choisi d’imaginer un pays tout à fait fictif dont il est le président. Nous assistons, sous une réalisation familiale entre ce dernier, son frère Luc Van Haven et sa femme Coralie Barbier en collaboration avec Henry Scholfield, à des funérailles nationales d’une travailleuse du sexe. Un hommage vibrant et poignant pour toutes celles qui n’ont d’autres choix afin de mettre à l’abri du mieux possible leurs proches.


Listen on Apple Music

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

LES DERNIÈRES INTERVIEWS