The Weeknd dévoile son excellent nouvel album « Dawn FM » !

the weeknd release album dawn fm

Le canadien de retour avec un disque encore plus abouti que son prédécesseur !


• Branchez-vous de toute urgence ! ⇒ Presque deux ans après la sortie de l’extraordinaire « After Hours », au succès pharaonique de par ses tubes mémorables, The Weeknd nous gratifie en cette fin de première semaine de 2022 d’un cinquième et nouveau disque, « Dawn FM », annoncé par surprise quelques jours plus tôt. Emmené par le hit « Take My Breath », nous étions totalement en droit de nous demander jusqu’où pourrait bien aller Abel Tesfaye – de son vrai nom – après ce magistral chef-d’œuvre qu’il nous offrait à l’aube d’un bouleversement dans nos vies.

La réponse est simple. Selon nous, l’artiste a su à nouveau se surpasser, en misant tout d’abord sur un concept tout à fait original, conduit par les interludes que l’on doit à l’immense Jim Carrey, dressant ainsi une trame narrative au projet, et annonçant d’entrée la couleur : Nous allons danser, nous laisser aller, déconnecter pendant près d’une heure de la morosité ambiante. Comme si nous écoutions la radio du bonheur et de la bienséance finalement. D’où l’intitulé de cette nouvelle collection de chansons très certainement.



Non loin des influences sonores de son prédécesseur, puisque toujours adepte de mélodies rétro aux allures électroniques des années ’70 et ’80, l’opus réinvente le style The Weeknd dans sa contextualisation. En effet, si le canadien listait quelque part ses démons le temps d’« After Hours » et semblait les contempler, impuissant et livré à lui-même, sans repères, cette fois-ci, l’artiste a sans nul doute repris le dessus. D’après nous, « Dawn FM » répond au disque porteur de « Blinding Lights » – et moult autres incontournables – tant le chanteur se confronte désormais à ses manquements, à ses peines, à ses tourments. Et ce sans fléchir, comme si c’était naturel en définitive. Comme une nécessité, une thérapie encore plus poussée en musique.

Parfois même, The Weeknd sait qu’il est temps de tourner la page, de passer à autre chose, et de ne pas ressasser ses erreurs. Nous pensons notamment au génial « Out Of Time » om l’artiste se résout à l’idée d’avoir laissé passer sa chance en amour. Mais ainsi va la vie, lui seul est le fautif. À présent, il lui faut rebondir et apprendre de ses fautes pour devenir la meilleure version de lui-même. Alors, Abel comprend, Abel apprend, et Abel se repent surtout en prenant du recul sur ses expériences. De fait, il n’hésite pas à laisser la vie reprendre son cours normal. Ce sans la bousculer, sans se montrer trop hâtif, pour ne plus jamais souffrir. En témoigne notamment le langoureux « Don’t Break My Heart ».



Bien qu’il reconnaisse ses torts, The Weeknd n’en demeure pas exempt de tout reproche. Et c’est tout à son honneur puisqu’en plus de reconnaître ses failles, il les apprivoise et met régulièrement sa fierté de côté, se présente tel qu’il est. « C’est comme ça que je suis, et pas autrement, il va falloir m’accepter tel quel » aurait-il pu résumer selon nous. Car dans le chaos de la vie, rien n’est jamais tout rose ou tout gris. Il est indispensable de trouver un juste équilibre pour être aussi singulier qu’unique. Et l’artiste est parvenu à ce point de non-retour où il maîtrise ses émotions avec justesse et habileté. Aussi bien que sa personnalité dans son intégralité la plus intacte et brute.

Vous l’aurez compris, The Weeknd signe, avec « Dawn FM », un énorme coup de cœur aussi bien artistiquement que sur le plan humain, du fait qu’il décomplexe avec aisance ses défauts et les sublime au travers de cette thérapie immanquable, à savourer dans son entièreté de toute urgence ! Mention spéciale également pour les invités, Tyler, The Creator et Lil Wayne qu’il fait bon de retrouver au top de leur forme, ainsi que pour la poignante intervention très personnelle, pleine de transparence et d’émotions, du légendaire Quincy Jones.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

LES DERNIÈRES INTERVIEWS