Demi Lovato libérée d’une lourde emprise dans « Melon Cake » !

demi lovato clip melon cake management dancing with the devil the art of starting over

La popstar revient sur un ancien management restrictif, sévère et destructeur !


• Inspiré de faits réels ! ⇒ Plus tôt cette année, Demi Lovato orchestrait son grand retour dans les bacs avec l’exceptionnel « Dancing With The Devil… The Art Of Starting Over », son septième et nouvel album. Celui-ci marque un tournant aussi bien dans la carrière de l’artiste que dans sa vie. Effectivement, grâce aux dix-neuf nouvelles chansons le composant, la jeune femme tourne une page, celle d’une triste overdose survenue en juillet 2018. Ainsi, elle y exorcise tous ses démons et prend soin par la même occasion de raconter à ses fans toute la vérité sur sa descente aux enfers jusqu’à la guérison.

Après avoir porté le déchirant « Dancing With The Devil » à l’écran, dans lequel elle mettait en scène sa rechute et ses conséquences, Demi Lovato offre à présent un autre moment de vie par le biais de « Melon Cake ». Le temps de ce titre précisément, elle en profite pour glisser un petit taquet à son ancien management et relater le traitement restrictif qu’elle a pu subir par ces mêmes personnes en réponse à ses troubles de l’alimentation et ses addictions à la drogue.

Pour l’anecdote, ses équipes remplaçaient par exemple le traditionnel gâteau d’anniversaire – que nous connaissons toutes et tous – par un simple gâteau au melon qu’ils recouvraient de chantilly sans matière grasse. Et ce afin que l’intéressée ne prenne pas un gramme. De quoi déprimer Demi Lovato qui a vu son entourage se réduire de surcroît dès lors que quelqu’un venait à posséder ne serait-ce qu’une tablette de chocolat à proximité de la chanteuse. En réaction, le management virait tout simplement, et sans préavis, le fautif. Une succession d’épisodes douloureux pour la popstar qui, maintenant libérée de cette emprise, profite à nouveau de la vie comme elle l’entend, sans que quiconque lui dicte la ligne de conduite qu’elle devrait tenir.

Côté réalisation, Demi Lovato mise sur un rendu haut en couleurs, presque festif. Ce tandis qu’elle se joue habilement et subtilement de ses collaborateurs désormais révoqués. Effectivement, nous la suivons d’entrée face à ses souvenirs, en pleine transition. Celle-ci même matérialisée par son apparition, beaucoup plus jeune, prête à acheter ce qui lui fait plaisir et à s’émanciper de celui qui l’infantilise. Par la présente, elle s’affranchit comme il se doit, et finit par grandir subitement et reprendre la forme de la femme qu’elle est aujourd’hui.

Aussi, elle use du visuel de manière à davantage marquer cette coupure, vers ce nouveau chapitre qu’elle écrit enfin, plus épanouie que jamais. De fait, elle rend un hommage intentionné, suffisamment explicite, et montre toute sa reconnaissance envers son nouveau manager Scooter Braun qui lui permet de réaliser ses rêves et vivre tout simplement, sans concessions. Regardez !



Listen on Apple Music

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NOTRE DERNIÈRE INTERVIEW !