Lana Del Rey publie « Norman Fucking Rockwell! » !

Le nouvel album de Lana Del Rey, et autres surprises !


Il est enfin là ! ⇒ Annoncé pour de bon au mois de juillet, le cinquième long format de Lana Del Rey voit aujourd’hui le jour. Il faut dire que depuis « Lust For Life », son prédécesseur paru deux ans plus tôt, la jeune femme n’a cessé de nous mettre l’eau à la bouche. En effet, l’interprète de « Venice Bitch » entrevoyait déjà l’avenir, et teasait abondamment son travail sur les réseaux sociaux.

Pour ce nouveau disque, Lana Del Rey a fait appel au producteur Jack Antonoff – qui a également prêté sa plume à la chanteuse pour mener à bien ces quatorze nouvelles chansons. Mais que retenir, en bref, de ce fameux « Norman Fucking Rockwell! » ?

Lana Del Rey – qui présentera cet album le 23 février 2020 à l’AccorHotels Arena de Paris – a vraisemblablement puisé au plus profond de son âme pour nous offrir ces petites merveilles. Effectivement, la chanteuse nous semble avoir opté pour une direction artistique tout à fait différente. Loin d’aller chercher le carton radiophonique, « Norman Fucking Rockwell! » propose son lot de titres à la réalisation épurée. Le contexte prend davantage position par l’interprétation qui se fait moins timide ici. L’artiste se livre comme jamais, nous fait part de ses états d’âme en toute transparence, entre joies et peines, nostalgie et espoir.

Pour autant, qualitativement, nous sommes sur du très haut de gamme. À notre sens, Lana Del Rey présent ici l’album le plus abouti et réussi de sa carrière. Une belle expérience d’écoute s’offre à vous, que vous soyez fan de longue date de la demoiselle, ou que vous la découvriez. Nous vous laissons vous forger votre propre opinion en écoutant « Norman Fucking Rockwell! » dans son intégralité ci-dessous !



Le nouveau clip !Lana Del Rey offrait hier le clip du morceau « Doin’ Time ». Et ce, pour appuyer la sortie de « Norman Fucking Rockwell! » comme il se doit. Pour rappel, le titre fut dévoilé au mois de mai dernier. De plus, il s’agit d’une reprise du morceau du groupe Sublime, paru en 1996, réadapté à sa sauce. Le visuel, quant à lui, se présente selon deux tableaux distincts qui finissent par s’entrechoquer.

Tout d’abord, Lana Del Rey a la folie des grandeurs, et se met en scène géante pour l’occasion. En effet, la jeune femme surplombe la ville de Los Angeles qu’elle arpente avec aisance. Dans un deuxième temps, nous la retrouvons blonde, taille réelle, lors d’une projection cinématographique en pleine air. Mais sa version géante n’est ici que la protagoniste du film en question. Lorsque la jeune femme vit une déception sentimentale, elle peut conter sur l’héroïne pour sortir de l’écran et lui prêter main forte. Sans plus attendre, découvrez « Doin’ Time » en images ici-même !



• Oui, mais après ? ⇒ À peine « Norman Fucking Rockwell! » publié que Lana Del Rey réfléchit déjà à la suite. Pour cause, aux dernières nouvelles, elle a déjà commencé à travailler sur son sixième et nouvel opus. De plus, celui-ci a déjà un nom. Il se baptisera « White Hot Forever », a-t-elle révélé au Times. « Je pense qu’il sortira par surprise quelque part dans douze ou treize mois, à peu près » affirme l’artiste. « Je suis si excitée en ce moment, je n’ai pas envie de prendre de pause » poursuit-elle, promettant de partir à la recherche de petites mélodies spéciales sur ses prochaines compositions. Affaire à suivre de très près !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *