Épilogue : OrelSan en route vers un nouveau cycle !

La fête est loin d’être finie !


La réédition ! ⇒ Le rappeur caennais retient toute l’attention ces derniers jours. En effet, par surprise, il a annoncé une réédition de son troisième album « La Fête Est Finie ». Si OrelSan en a écoulé plus de 500 000 exemplaires, il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Et les onze nouveaux titres qui viennent habiller l’Épilogue redonneront à coups sûrs un coup de boost au projet.

Teasé il y a un peu plus d’une semaines sur ses réseaux sociaux, c’est il y a deux jours qu’OrelSan a surpris ses fans. Pour preuve, l’artiste a dévoilé en amont le fruit de sa collaboration avec le bruxellois Damso, le temps de « Rêves Bizarres ». Dès à présent, découvrez l’intégralité de cette réédition ! Et prolongez l’expérience en cette fin d’année. Chose qui promet l’amorce d’une nouvelle ère !

À noter que la réédition d’OrelSan n’est que disponible en digital pour l’instant. Pour mettre la main sur l’objet physique, il va vous falloir patienter une petite semaine supplémentaire !



Le bilan !OrelSan offre ici, avec les onze titres de cette réédition, une prise de recul sur son troisième disque. À notre sens, il s’agit ici d’en reprendre les thématiques les plus fortes, et d’étayer davantage le propos. En toute humilité, il revient habilement sur les fondamentaux de sa passion pour le rap. Le caennais se remet sans cesse en question et dépeint une prise de maturité évidente. Celui qui endossait le rôle d’éternel « branleur » sur son premier album a pris du galon, et appose en musique son évolution aussi bien dans la vie que sur un plan artistique.

Mais il n’hésite pas non plus à se mettre davantage à nu, et se présente selon ses doutes et ses déceptions. Car OrelSan revient sur la période d’avant gloire et les échecs sentimentaux notamment. Et ce avant d’avoir trouvé l’amour véritable. Il propose également une continuité à « Défaite De Famille » avec « La Famille, La Famille », et se souvient des plus beaux moments passés avec les siens, en toute nostalgie, loin du second degré poussif. Mais le rappeur n’en délaisse pas sa technicité et son appétence pour la punchline. Il rappelle avec efficacité qu’il n’a pas perdu de sa superbe, et a aiguisé sa plume pour l’occasion !


💿 Téléchargez « La Fête Est Finie : Épilogue » en cliquant ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *