Imagine Dragons fait dans l’horreur avec « Natural » !

Quand l’instinct joue des tours !


À la recherche du bonheur ! ⇒ Il n’est pas toujours évident de vivre en parfaite harmonie avec soi-même dans ce monde. C’est en tout cas ce que « Natural » nous évoque. Pour ce nouvel inédit en marge de leur dernier album « Evolve », les Imagine Dragons mettent en avant l’humain. Alors l’humain certes, mais confronté à tous ses doutes et ses retranchements qui le poussent à agir par instinct. Car en effet, si la société environnante est des plus dépaysantes, il faut savoir se frayer un chemin pour pouvoir vivre selon un moule certain. L’objectif étant de se formater et de réfléchir par mimétisme, bien que cela soit néfaste.

Les Imagine Dragons dépeignent ce monde où la cruauté est gratuite. Si nous en sommes réduits à réagir par impulsions face à ce qui nous entoure, c’est parce que tout simplement il nous est dicté de le faire. Pas littéralement, sûrement pas, mais se forger au milieu des gens peut pousser au doute, à la remise en cause. Car, en effet, le regard des autres peut être un vecteur de malaise. Chose qui peut nous pousser à nous haïr bien plus que nous détestons ce face à quoi nous avons affaire. Or, une fois que nous avons appris à travailler sur nous-mêmes, il est plus simple d’aborder les difficultés. C’est ce que « Natural » vise à expliquer. Une fois que nous nous aimons nous-mêmes et nous faisons confiance, il est plus facile d’aborder l’autre, d’être moins sur la défensive et de rendre compte de ce qui nous est nuisible.



Un clip inspiré des films d’horreur ! ⇒ Pour mettre en images la complexité de notre état d’esprit face à notre évolution dans ce monde, les Imagine Dragons n’ont pas manqué d’imagination. Dan Reynolds nous apparaît ici comme simple invité d’une maison des horreurs avec laquelle il se sent particulièrement à l’aise. Reprenant quelques codes des films d’horreur à grand succès, « Natural » penche vers le malsain tempéré. Nous nous expliquons face à notre axe d’analyse.

Ici, il est question d’observer un homme livré face à l’étrange et l’inexplicable alors que nous assistons au macabre. Entre enterrer vivant un être humain et le célébrer aux côtés de disciples loin d’être bienveillants, ou encore la chasse à l’homme – en l’occurrence la femme ici – mais aussi le fait d’assister à ce que l’on pourrait penser n’être autre qu’un suicide par noyade, il est bien question d’une certaine manière d’anéantir nos démons. Au final, nous nous rendons compte que Dan Reynolds est l’heureux, ironiquement, propriétaire de cette demeure.

Quoiqu’il en soit, ce clip de « Natural » est tout ce qu’il y a de plus métaphorique en ce qui concerne le contexte de la chanson. Les Imagine Dragons n’ont rien laissé au hasard, bien au contraire. Pour preuve, chaque élément perturbant vient caractériser un trait de personnalité que nous sommes prêts à corriger pour guérir. L’enterrement de la jeune femme ne représenterait par conséquent que l’abandon d’une dualité qui nous habite et nous fait tendre vers une éventuelle bipolarité. Quant au fait de s’immerger complètement sous l’eau, représenté par cette même demoiselle, il s’agit de faire un simple point sur sa vie et d’aspirer à l’apaisement le plus complet. Pour ce qui est de la chasse à la femme qui vient en amont de tous ces événements, il ne semble que s’expliquer par l’envie de mettre le doigt sur nos tourments afin de s’en débarrasser.


💿 Téléchargez « Natural » en cliquant ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

LES DERNIÈRES INTERVIEWS