LIVE

L’ère « Modern Ruin » commence à l’été 2016 pour Frank Carter & The Rattlesnakes

L’ère « Modern Ruin » commence à l’été 2016 pour Frank Carter & The Rattlesnakes

Si la transition de Gallows à Pure Love puis finalement Frank Carter & The Rattlesnakes a pu sembler dépaysante pour les fans du chanteur anglais, ce dernier a pourtant su continuer d’exploiter son art à travers cette nouvelle formation et faire évoluer cet esprit de communauté qu’il a su tisser avec ses fans.

Bien que le premier album du groupe, intitulé « Blossom » et paru deux ans plutôt, ait reçu un accueil plus timide mais néanmoins favorable avec un pic à la 18ème place des charts britanniques, le deuxième opus baptisé « Modern Ruin », disponible depuis le 20 janvier de cette année, confirme la position de la musique de Frank sur le territoire anglais puisqu’il occupait la 1ère place chez nos voisins anglais dans le top indépendants et la 7ème dans le classement général. Cela peut s’expliquer par une promo peut-être plus travaillée en amont puisque le premier extrait « Snake Eyes » fut dévoilé à l’aube de l’été dernier.



N’auront fallu que quelques mois pour que les événements s’enchaînent puisque quelques mois plus tôt, en octobre plus précisément, le groupe envoyait sa propre vision de la berceuse avec le punchy et très rock « Lullaby » au clip tant bien simpliste sur fond noir que puissant de par l’expression corporelle. Accueil relativement positif pour ce deuxième extrait qui comptabilise aujourd’hui plus de 300 000 vues. Pour des artistes indépendants, ce score est tout à fait louable !



Deux extraits au tempérament fort qui marquent au fer rouge l’occupation de Frank Carter & The Rattlesnakes sur la scène rock indépendante made in UK et qui confirment un savoir-faire en amélioration constante et une maturité musicale en nette progression jusqu’à l’album que vous pouvez vous procurer depuis maintenant un bon mois !