LIVE

Chronique album • KiD CuDi : « Passion, Pain & Demon Slayin’ »

Chronique album • KiD CuDi : « Passion, Pain & Demon Slayin’ »

Scott Mescudi, plus connu sous le nom de KiD CuDi est de retour depuis ce vendredi 16 décembre dans les bacs avec son nouvel album. Après avoir essuyé un accueil timide avec son précédent opus « Speedin’ Bullet 2 Heaven », le rappeur est enfin de retour et nous présente aujourd’hui « Passion, Pain & Demon Slayin’ ».

Un nouvel album riche de 19 morceaux originaux, appuyé par les participations de Willow SmithAndre Benjamin aka Andre 3000 d’OutKastTravis Scott et Pharrell Williams, déjà porté par les mastodontes « Frequency » et « Surfin’ ». Qu’en est-il de ce disque tant attendu ?


KiD CuDi - 2016 - Passion, Pain & Demon Slayin' • Deluxe Edition


Le titre porté par cet opus indique ouvertement l’état d’esprit de la globalité du projet et la phase dans laquelle se trouvait CuDi au moment de la conception de ce petit dernier. En effet, l’écoute propose une immersion intuitive dans l’univers envoûtant de l’interprète de « Day N’ Night », qui revient à ses fondamentaux comme à l’époque des très réussis deux volumes « Man On The Moon ».

C’est un CuDi passionné par son art que nous retrouvons, explicitant à son optimum la transmission d’une vibe introspective et planante au-delà de la souffrance qu’il a pu endurer depuis quelques temps, nous pensons notamment à sa dépression récente mais nous sommes heureux d’avoir appris que le MC était guéri. Et c’est une renaissance que ce disque où il abat clairement ses démons. Pour preuve, l’album nous montre que de cette passe négative, il a su en retirer une positivité ingénieuse et déconcertante.


• Clip « Surfin’ » :


Et que dire ! C’est brillamment réussi ! le KiD nous offre ici un « Passion, Pain & Demon Slayin’ » mystiquement éclectique, entre hip-hop majoritairement et ses petites touches d’électro efficacement mélodieuses. Vient d’ajouter un tracklisting habile et étudié de manière à ce que titre sur titre s’enchaînent sans lasser à quelque instant de la galette.

Un exutoire en musique donc qui se veut agrémenté d’une pointe d’espoir liée à une envie de liberté exprimée et ce notamment par l’utilisation récurrente du terme « fly » au cœur du morceau « ILLusions » qui vient se clôturer par le double emploi du mot « free »CuDi aspire à un meilleur lendemain et délivre cette sensation d’évasion omniprésente sur l’ensemble du disque, non forcément caractérisé dans les paroles mais sur l’atmosphère générale du projet.


• Clip « Frequency » :


Parmi les 19 titres ici dévoilés, nombre d’entre eux ont retenu notre attention de par leur puissance mais particulièrement les titres « Dance 4 Eternity »« By Design » en featuring avec Andre Benjamin« Kitchen » et l’excellent outro ayant fait office de deuxième single du projet à savoir « Surfin’ » en collaboration avec l’incontournable Pharrell Williams.

Si KiD CuDi a préféré évoluer en solo sur la majorité de l’album car bon nombre de choses à mettre en musique, c’est un casting de prestige qu’il aura su réunir sur les six combinaisons effectives ici. Le rappeur signe ici un indispensable mature à souhait, finement léché et puissant à se procurer d’urgence !